Qu'ont en commun les plus grands esprits tels que Léonard de Vinci, le Dr Albert Einstein, Nikola Tesla, Sir Isaac Newton et bien d'autres - le génie mis à part?

Je regardais mon petit neveu et ma nièce de 5 ans (ce sont des jumeaux fraternels) s'animer sur une simple toupie (et heureusement pas sur une tablette ou un jeu vidéo). Le bel enfant des deux a fait ressortir le meilleur de leurs joies, et bien plus encore, une grande partie de la créativité optimiste des deux lorsqu'ils apprennent, dessinent et même dansent.

De plus en plus, nous voyons des programmes d'apprentissage structurés conçus pour les très jeunes, pour les publics matures sur le lieu de travail, qui visent à se conformer et à confiner les esprits dans des casiers. Oui, il existe des flux parallèles qui visent à délimiter les gens, espérons-le faire ressortir la brillance innée de nombreuses personnes, mais ces programmes sont bien moins nombreux que de nombreux programmes «grand public» qui injectent beaucoup d'informations dans les esprits en croissance et en activité d'aujourd'hui.

Et pourtant, nous avons vu à travers les annales de l'histoire humaine, que beaucoup des esprits les plus brillants qui ont réussi à mettre leurs pensées et leurs cœurs en action, ne sont pas des conformistes confinés et contorsionnés dans de minuscules fentes et trous.

Que voyons-nous dans ces grands esprits, tels que Léonard de Vinci, le Dr Albert Einstein, Nikola Tesla, Sir Isaac Newton et tant d'autres? Leur éclat est clair et bien documenté, qu'ils soient archivés dans des revues respectées, gravés sur des murs de pierre ou profondément ancrés dans des engrenages et des machines qui alimentent beaucoup de choses aujourd'hui. Et de plus, ce qui différencie ces esprits brillants de beaucoup d'autres, c'est simplement qu'ils étaient prêts à laisser «l'enfant» prendre le devant de la scène.

Un grand esprit marketing, le regretté M. Steve Jobs de la renommée d'Apple, Pixar et NeXT, s'est adressé une fois aux étudiants de la prestigieuse université de Stanford le 12 juin 2005 pour «Reste jeune, reste stupide«. C'étaient des mots puissants qui résonnent encore aujourd'hui.

Les plus grands esprits commencent jeunes. Et que les plus grands esprits restent jeunes. Il n'y a pas de plus grande source ou source de créativité et d'innovation que celle d'un esprit enfantin naïf, curieux et avide, que ce soit dans le corps d'un petit enfant ou dans un corps beaucoup plus âgé. Restez jeune, pensez positif et la perle de la créativité et de l'invention grandira en vous.

Dr Seamus Phan est le CTO et responsable du contenu chez McGallen & Bolden. Il est un expert en technologie, stratégie, image de marque, marketing, formation au leadership et gestion de crise. Cet article peut apparaître simultanément sur son blog. Connectez-vous sur LinkedIn. © 1984-2020 Seamus Phan et coll. Tous les droits sont réservés.