Le type de présence publique d'une personne peut très bien déterminer à quel point cette personne peut être recherchée à court terme et au-delà. Le paysage de la recherche d'emplois et d'opportunités évolue rapidement.

Dan Schawbel a écrit un pièce stimulante dans Forbes en février 2011, sur les raisons pour lesquelles la présence en ligne d'une personne remplacera le CV dans une décennie. À mon humble avis, l'escalade du phénomène des médias sociaux signifie que cette projection pourrait se produire beaucoup plus tôt, sinon déjà.

Lorsque nous recherchons des candidats potentiels pour notre travail, ou pour le compte de clients, l'une des choses que nous regardons toujours au-delà est le CV de ces candidats. Nous avons tendance à rechercher leur présence sur les réseaux sociaux et à discerner le type de personnalité et les attributs qu'une telle personne pourrait avoir, évidents ou non.

Il y aura des candidats avec peu ou pas du tout de présence sur les réseaux sociaux, et ceux-ci auront tendance à être plus difficiles à discerner pour les praticiens, en particulier pour les rôles qui impliqueraient la communication dans un contexte social, car il y aura déjà un grand bassin de potentiel candidats à examiner étant donné une contrainte de temps.

Et à partir d'autres, nous pouvons déterminer quel type de présence sociale, quel type de connaissance contextuelle, quel type d'intérêt personnel, quel type de compétences d'interaction sociale, à quel point l'interaction sociale est authentique et personnelle, etc. Ces domaines et bien d'autres sont le nombre de pratiquants, comme nous, qui discernent le type de candidats potentiels que nous recherchons. Après tout ce travail préliminaire, il peut y avoir un profilage, des tests pratiques et des vérifications des antécédents avant qu'une liste restreinte de candidats ne soit trouvée.

Donc, pour les demandeurs d'emploi qui souhaitent construire une carrière à long terme, il est important, surtout aujourd'hui, de commencer à construire une présence sur les réseaux sociaux qui ne soit pas simplement un rapport de rencontres personnelles et sociales, mais peut-être élargir et étendre ses connaissances, lentement et régulièrement, au fur et à mesure que l'on progresse dans les études et le travail. Dans un monde où de plus en plus d'opportunités sont basées sur des contrats et même «intrapreneuriales», il est nécessaire de faire preuve d'une réflexion indépendante, claire, intelligente, douce et expansive à travers des œuvres publiées. Ce ne sera pas facile - il faut de la patience, de la cohérence, de la ténacité, tous les attributs également souhaités chez les candidats.

Lorsque j'ai terminé mes programmes de doctorat en administration des affaires et plus tard en théologie, l'une des pensées constantes qui résonnait dans ma tête était ce que de nombreux universitaires disaient souvent: «publier ou périr». J'ai pris cet avertissement au sérieux.

En affaires, c'est exactement la même chose. il ne suffit plus de se cacher un corps de connaissances et de ne l'utiliser que lorsqu'il est engagé. Les prospects et les clients peuvent avoir besoin de voir un affichage public du contenu et des connaissances, et même de la sagesse, que nous, en tant que praticiens, montrons dans l'espace public.

Ainsi, en tant que chefs d'entreprise et de communication, nous devons également continuer à publier autant que possible, via tous les médias sociaux ou plates-formes Web utiles, qui peuvent être diffusés à autant de personnes que possible, pour partager nos connaissances, pour alerter les autres sur écueils potentiels dans la gestion d'une entreprise, pour tirer parti de ce que nous savons tous afin d'élargir nos connaissances à pas de géant.

Les pensées ne sont que des idées éphémères, à moins que nous ne les solidifions sur une plateforme concrète, qu'il s'agisse d'encre et de papier, ou de bits numériques stockés sur un support de stockage. Et de telles idées, même lorsqu'elles sont solidifiées, ne deviennent vraiment convaincantes et utiles que lorsque nous les partageons, les discutons, puis les raffinons en quelque chose de vraiment exécutable, répétable et utile aux autres.

Dr Seamus Phan est le CTO et responsable du contenu chez McGallen & Bolden. Il est un expert en technologie, stratégie, image de marque, marketing, formation au leadership et gestion de crise. Cet article peut apparaître simultanément sur son blog. Connectez-vous sur LinkedIn. © 1984-2020 Seamus Phan et coll. Tous les droits sont réservés.